Le diagnostic
de qualité de l’air
intérieur

Un diagnostic qualité de l’air intérieur (QAI) consiste à mesurer le taux de pollution dans un milieu fermé. Car la pollution ne s’arrête pas à la porte de votre habitation ou du bureau. Et les milieux fermés sont souvent propices à la concentration des particules de pollution et autres polluants qui sont déjà présents : poussière, acariens, monoxyde d’azote, peintures, produits ménagers…

La surveillance de la qualité de l’air intérieur est donc essentielle. C’est un préalable indispensable pour améliorer la qualité de l’air que vous respirez.

Quand faire un diagnostic qualité de l’air intérieur ?

Ce diagnostic cible les types de polluants présents dans votre logement, leurs sources et leur impact sur votre santé.

Il peut être réalisé à tout moment ou à l’occasion de l’apparition de symptômes d’alerte sur la qualité de l’air, tels que des maux de tête par exemple.

Notez que l’utilisation de l’appareil mesurant la qualité de l’air intérieur dépend du type de polluant que l’on veut mesurer.

Une bonne analyse préalable de la situation du logement est donc essentielle pour des résultats de qualité.

C’est pourquoi ce diagnostic doit être réalisé par des professionnels certifiés.

Vous cherchez un diagnostic
de qualité de l’air intérieur au meilleur tarif ?
Ils nous font confiance